13 décembre – Rencontre autour de la Critique du Tourisme

Conférence proposée par l’Office d’Antitourisme de Grenoble,
Vendredi 13 décembre à 19h30 au Café Associatif de Chambéry
Entrée LIBRE, inscriptions conseillées sur lamandragore.asso@yahoo.fr ou au 06 06 73 72 62
 

Descriptif :

Le tourisme en question

 
Un emploi sur dix dans le monde, la première source de recettes pour près de 50 pays, le tourisme reste avant tout une affaire de gros sous.
Pour cela, on recompose la géographie autour de lieux emblématiques, on aménage le bord de mer, la montagne, le centre-ville, l’arrière-pays, la campagne et la forêt pour attirer le client et lui faciliter l’accès. On remodèle les paysages, le climat et l’histoire pour que le produit soit
plus attrayant. On crée les évènements qui séduiront les foules; les
festivals d’été, ou même durant toute l’année, sont légion.
 
L’industrie touristique s’étend à tous les territoires et intéresse tous les secteurs de l’économie.
Il ne s’agit pas seulement aux excès du tourisme de masse. Il ne s’agit pas non plus de s’affronter aux touristes ou aux travailleurs du
tourisme puisqu’ils ne sont en réalité, que de simples réceptacles des décisions du marché. En raison des rapports sociaux qu’ils créent et de la façon qu’ils ont de nous socialiser, il est plutôt question de s’en prendre au tourisme en général et à l’ensemble des moyens employés pour maintenir et développer ce marché.
 
Pour cette soirée nous aborderons également la problématique du tourisme hivernale et de station avant de laisser place au débat.
 
L’office de l’antitourisme de Grenoble est un collectif informel
oeuvrant à défaire largumentaire pro-touristique, proposant un point de vu critique sur les loisirs et le travail tel qu’ils sont administrés
dans notre société et souhaitons nottamment que nos réfexions servent des luttes en cours et à venir contre des projets touristiques et plus largement contre la touristification et la marchandisation du monde.
Nous invitons chacun à s’emparer de ses questions et de fonder leur propre Office de l’antitourisme.
 
L’office de l’antitourisme de Grenoble
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *